MCx068.jpg

Observatoire des Politiques Culturelles

|

Publics de la culture

Enquête sur les pratiques et la participation culturelles des populations issues de l'immigration

À la demande du cabinet et dans le suivi de l’opération « Bouger Les Lignes », dont un des objectifs visait à élargir la participation de tous aux pratiques et activités culturelles, une nouvelle enquête ciblant en particulier les populations issues de l’immigration a été lancée en 2019. Pour cette enquête, nous avons fait le choix d’interroger des personnes âgées de 16 ans et plus résidant légalement sur le territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles depuis au minimum 3 ans, et dont le pays de naissance ou bien le pays de naissance d’au moins un des parents n’est pas la Belgique (exception faite des personnes belges nées à l’étranger lors d’un séjour court ou d’une résidence prolongée (expatriés, etc.)). Après avoir analysé les statistiques disponibles, il a été décidé de créer un échantillon non représentatif (car les données disponibles ne sont pas exhaustives et suffisamment fiables) de cette population, mais un échantillon tenant compte de la diversité des situations (exemple : 50% de première génération et 50% de deuxième génération). La construction du plan d’échantillonnage ainsi que l’administration du questionnaire, administré majoritairement en face-à-face (quelques personnes rencontrées en face-en-face ont préféré postposer la participation à l’enquête et donc y participer via le téléphone), ont été confiées à la SONECOM. Le questionnaire a été réalisé par l’OPC et la SONECOM.

Au total, 903 personnes ont participé à l’enquête.

La récolte des données s’est achevée fin 2019. Le traitement des données est en cours à l’OPC (2020-2021). 

 

Enquête sur l’insertion professionnelle des diplômés de l’enseignement supérieur artistique sur le marché du travail

En juin 2019, dans le suivi de réunions entre l’Administration Générale de la Culture et des représentants d’écoles supérieures artistiques, la question de l’insertion professionnelle des diplômés de ces écoles a été débattue. La Chambre des écoles supérieures des arts de l’ARES (ChESA), l’Administration Générale de la Culture (AGC) et l’Observatoire des politiques culturelles se sont dès lors associés pour conduire une étude permettant de mesurer l’insertion des jeunes diplômés de l’enseignement supérieur artistique dans la vie professionnelle. 

Dans un premier temps, cette enquête vise essentiellement à fournir une représentation quantitative (sans prétendre à la représentativité parfaite) du trajet de formation et d’insertion des diplômés des ESA.
Plus précisément, il s'agit de : retracer le cursus de formation (artistique ou autre) de chaque répondant et saisir au mieux les raisons d’éventuelles bifurcations dans le trajet de formation ; prendre la mesure de son insertion professionnelle sur le marché du travail. La notion d’emploi est élargie à celle « d’activité rémunérée » (prestations scéniques, activités free-lance, expositions dans une galerie, etc.) selon différentes modalités de rétribution.
Il s’agira donc, d’une part, de prendre en compte ces activités rémunérées et, d’autre part, de considérer également l’activité « non-rémunérée », en tant qu’activité préparatoire, conditionnelle et indispensable à l’accès de la prestation artistique rémunérée. La mesure de l’accès à l’activité rémunérée s’efforcera d’identifier les obstacles et difficultés qui surviennent dans cette recherche, les éléments facilitateurs, la satisfaction éprouvée, etc.

Au terme du traitement des données, la valorisation des résultats (modalités et périmètre de diffusion) fera l’objet d’une concertation entre les partenaires et l’Observatoire. À ce jour (avril 2020), cette enquête n’a pas encore été administrée.

 

Renouvellement de l’enquête générale sur les pratiques culturelles de la population en FW-B

Dans le suivi de l’étude générale réalisée en 2008, une nouvelle enquête quantitative relative aux pratiques culturelles de la population en FW-B a été mise en place, en 2017.
La récolte des données (qui combine l’approche individuelle en face-à-face au domicile des répondants et l’administration du questionnaire par voie téléphonique) a pris fin en 2018. Plus de 3000 personnes ont participé à l’enquête (+/-2000 en Wallonie et +/-1000 à Bruxelles).
L’analyse des données qui est toujours en cours au sein de l'OPC poursuit plusieurs objectifs. Comme en 2008, il s’agit de relever les grandes tendances de la participation culturelle et de vérifier si l’objectif de démocratisation se trouve conforté au travers de l’offre publique et des pratiques des populations. Mais de nouveaux objectifs sont visés par cette nouvelle étude, en particulier l’investigation de nouvelles thématiques de recherche ou du moins, le renforcement de certains champs de recherche (par exemple, l’utilisation des supports numériques, la participation à la vie associative, etc.), une meilleure définition et compréhension des différents profils de consommateurs ou non consommateurs culturels (afin notamment de mieux cerner la catégorie des «désengagés culturels » mise en exergue lors de l’analyse des données de 2008), ainsi que l’analyse de l’évolution des pratiques (entre 2008 et 2017) de la population en FW-B.

Pour télécharger le premier rapport de recherche publié dans l'Études n°8 : "Pratiques et consommations culturelles de la population en Fédération Wallonie-Bruxelles", cliquez ici.

Pour plus d'informations : michel.guerin(at)cfwb.be et maud.vancampenhoudt(at)cfwb.be

 

Focus sur les pratiques culturelles des jeunes de la FW-B à l’ère numérique

L’OPC a lancé, en partenariat avec l'Observatoire de l'enfance, de la jeunesse et de l'aide à la jeunesse, une enquête spécifiquement dédiée aux pratiques culturelles des jeunes en FW-B et à leur utilisation du numérique.
L’étude (dont la récolte des données débutera début 2017) porte sur les jeunes inscrits en 3ème/4ème  année du cycle primaire et 3ème/4ème année du cycle secondaire de la FW-B. Saisir ce qui donne sens aux pratiques des adultes de demain est primordial pour orienter les politiques culturelles futures. Dans cette perspective, le premier objectif de cette recherche sera de relever les grandes tendances des pratiques culturelles des jeunes, avec un focus particulier sur 3 thématiques : les pratiques de lecture, le jeu et l’écoute de la musique. Ces thèmes seront investigués parce qu’ils sont à la croisée des deux univers (numérique et non numérique). Ce faisant, un second objectif sera de cerner les rapports entre pratiques culturelles numériques et non numériques : comment s’agencent-elles et comment interagissent-elles entre elles ? Cette enquête se penchera encore sur l’influence du milieu familial sur ces pratiques (par exemple, le milieu social d’appartenance, les normes familiales, la familiarité des parents à certaines pratiques, et les processus de sociabilité au sein du foyer).

Pour télécharger les résultats de cette enquête, cliquez ici.
Pour télécharger le dépliant "Quelques chiffres clés", cliquez ici.

Pour plus d'informations : maud.vancampenhoudt(at)cfwb.be


Enquête sur les publics des festivals de musique

Après avoir contribué en 2013 à l’analyse des dynamiques d’organisation des festivals en Europe avec ses partenaires européens et québécois, il ressortait des entretiens avec les organisateurs de festivals en FW-B, qu’il manquait de données sur les publics des festivals. En 2016, l’Observatoire décidait d’initier une enquête auprès des festivaliers en poursuivant principalement les deux objectifs suivants : 

- Tester un dispositif d’enquête en ligne en associant les organisateurs à sa distribution. Sur base des données recueillies et entretiens réalisés dans le cadre de l’étude de 2013, un échantillon de 27 festivals (Rock-Pop, Classiques, Jazz et Musiques du Monde) a été sollicité, suscitant une participation à l’enquête de 2703 festivaliers.

- Analyser les comportements des festivaliers (dépenses, mobilité, nombre de concerts écoutés, etc.) ainsi que recueillir les appréciations et avis des festivaliers sur plusieurs dimensions de l’événement tels que l’aménagement du site, l’ambiance générale, la qualité des concerts, etc.

Cette enquête (analyse des données comprise) s’est achevée en 2018 et le rapport (Cogit'OPC) est disponible en ligne.
Pour télécharger le Cogit'OPC n°2, cliquez ici.